Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le spleen du samedi soir : L'équilibre

equilibriste.jpgImaginez. On est au cirque. La piste est circulaire. Les tigres et les lions viennent de faire leur numéros. La musique baisse d'intensité, l'air de la mélodie envahi la salle, on aurait dit qu'on voulait nous souffler une comptine. Les projecteurs s'allument puis se dirigent lentement vers le ciel passe sur une forme puis s'arrête comme si le projectionniste avait louper quelque chose. Le faisceau lumineux fait demi tour puis revient. Les spectateurs se mettent à retenir leur souffle. En plein milieu du vide, une jeune fille est assit sur un filin. La demoiselle se redressa avec grâce sur sa ligne de vie. C'était doux, on aurait dit du coton et puis c'était petit tout là haut ! Et puis le nuage s'est effacé. Le rêve est terminé ; la vie reprend étourdi et un peu déséquilibré.

La vie est un équilibre. L'équilibre rassemble l'excès et la modération. L'équilibre des équilibristes, c'est une pratique à risque : c'est se mettre en danger. C'est aussi le piment de la vie. Mais vivre équilibrer c'est doser chacune des bouchées que l'on donne à la vie. L'équilibre, c'est aussi refaire surface quand on est sur la corde raide.

Un projet aussi est une somme d'équilibre. L'équilibre budgétaire, …

Je vous laisse poursuivre le fil de cette histoire avec le degré de folie qu'il convient pour en profiter.

Les commentaires sont fermés.