Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Un monde plus petit pour des défits plus gands

lpp2.jpgDes lessives concentrées aux smart phones, du délais de livraison d'un produit à la pause dejeuné en passant par les plats dans les restaurants gastronomiques, des vêtements moulant au mini jupe, du micro blogging sur twitter aux sites pour Iphone, pourquoi tout devient plus petit dans notre société moderne ? Pourquoi cette frénésie pour la miniaturisation ?

Le petit voyage

L'homme moderne, face à la femme du monde, consomme décidément autrement. Quand je fréquentais le collège, nous portions des cartables de 15 kg alors qu'aujourd'hui il me semble que tout ce savoir, et même plus tient dans mon iPhone. Miniaturiser ça nous permet de maîtriser l'espace et l'infiniment grand. Combien de voyageurs partent chaque jour de cet énorme aérogare qu'est Roissy avec seulement un portable en poche et traverse l'Europe pour une réunion de travail d'une journée ?

Le petit court (et pressé)

Tout est en capsule, tout est dosé pour se faciliter la vie dit-on ! Pour gagner du temps en réalité. On twitte alors qu'un blog avec une bonne analyse dans une note de blog est plus constructive. C'est juste qu'on peut, du coup, faire un plus grand nombre de choses, donner son avis sur une immensité de problématiques sans bouger de son bureau. Les technophiles et adepte du dernier Ipad Nano (merci Pascal) sont ceux qui aiment aller vite et s'en plaigne : allez comprendre !

La petite individualité face au grand individualisme

La société moderne reconnaît l'individualité comme importante. C'est ce qui fait que dans les grandes villes, une personne est quasi insignifiante conséquence de quoi on observe beaucoup plus de tolérence (en fait autant d'indifférence). Les récentes électons ont bien rappelé cet état de fait le vote sanction (FN) est plus fort en campagne que dans nos mégalopôles cosmopolites. Pour preuve également, il est réputé plus dure de vivre son homosexualité qu'à Paris, la différence devient ce qu'on montre du doigt là où elle est normalité.

Mais pourtant ce qui fait la grandeur d'une équipe c'est que chaque membre doit rester petit pour en décupler sa force ! Paradoxal.

 

Et si la réponse à la mondialisation était la miniaturisation pour aller plus loin, plus vite.

Les commentaires sont fermés.