Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le match le plus long

Chamster-tennis.jpge 23 juin 2010, a eut lieu un match de tennis à Wimbldeon incroyable ! Plus de 10 heures sur le terrain, des joueurs à bout, un record d'échanges, un record d'ace,...

Mais analysons les résultats. Jusqu'au quatrième set tout est normal, mais au cinquième set, la boucle infinie ! Le train qui s'emballe ! C'est comme un satelite. Tu mets la gomme au demarrage, et arrivé en orbite à sa vitesse de croisière le "machin" tourne tout seul. Les mecs sont montés jusqu'à 59 à 59 en fin de deuxième jour. Cela a posé un gros problème inattendu. Figurez vous que le programme des panneaux d'affichage n'était pas prévu pour plus de 50 jeux ! Le bug ! Heureusement l'arbitre à siffler la fin de la deuxième journée car le français arrivait plus à voir la balle.
Enfin au troisième jour, les mollets en guimove le français a craqué.

Pourquoi racontais-je tout ça ?

Ah oui, refaisons le match. J'atterri juste d'un projet "béton"... armé jusqu'aux dents. Au début tout se passait bien, on avait l'impression de faire une promenade de santé ! Les maquettes sont lancés en conception et s'en suit quelques échanges de balles. Au bout du 8eme jeu le client remporte le premier set. Loyal et fair play on raccroche le téléphone pour la suite du match.

Le 2ème jeu début bizarrement par un ace, une demande d'astreinte pendant 10 jours de 7h à 23h week end inclus. "vous comprenez on veut se donner la possibilité de faire des modifications de dernière minute !". C'est louche parcequ'en l'astreinte c'est pour gérer les impondérables ! On borde une propal bien cadrée et là on gagne le set, serré.

Le bras de fer continu lors du développement : une affaire de cryptage à caractère exotique qui passent pas sous BlackBerry et ie6. Le set est pour le client. Lassant !

L'intégration commence. Tout va bien. On cale tous les pixels à leur place, sauf un.

Les heures se sont accumulées, la fatigue aussi. "Qu'on abrège la recette !" On se serait cru devant l'échafaud de Louis XVI le 21 janvier 1793 ! Installation du VPN du client pour simuler être chez lui. Développement en parallèle, intégration, modification, remodification, reremodification, rereremodification, rererereremodification, ... Au bout de centaines d'échanges interminables, un mois de recette, un lundi à 23h50, ouverture officielle. Ouf c'est la délivrance.

Au final, ni gagnants ni vainqueurs ... Même si on peut compter les points il y a bien un vainqueur pour le match mais combien même on sorte victorieux de ce dernier, quand est-il du tournoi ? Ah oui ! L'américain Isner a gagné, mais le match d'après est forcément perdu. De même les retards de livraison sur ce projet entraine des retards sur les projets suivants. L'équation est cornélienne !

Les commentaires sont fermés.