Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Industrie du web et du web low cost : une vision du marché de demain ?

lada-paillasson.jpgAh ces braves Lada, que l'on reconnait entre mille car elles sont, dit-on, toutes carrées comme des caisses à savon. Mon voisin en avait une 4x4 et verte, mais ce n'est que beaucoup plus tard que j'ai compris l'acte politique que représente l'achat d'une Lada ou d'une Yougo !

yougo.jpgHier on se moquait encore des caisses à savons des pays de l'est "by Renault". On disait qu'elles étaient faite avec des poignées de portes de 4L, les Dacia. Aujourd'hui force est de constater que c'était bien dédaigner cette voiture qui conquière un marché répondant au besoin des pays émargeants et des nôtres.

Et pourquoi pas le web !
Dans le secteur des applications dédiées à la gestion de communautés, on observe de plus en plus d'acteurs sérieux. On rencontre des clients au fait des services qui existent et qui savent parfaitement ce dont ils ont besoin...

Et pourquoi pas le web ! (suite)

...Finalement, on voit un marché de plus en plus mature et concurrentiel. Aujourd'hui toutes les PME réclame leur intranet, leur espace de dialogue interne, la co-innovation est conjugué à toute les sauces. Tout le monde comprend l'enjeu stratégique au delà de l'effet de mode. Investir oui, mais raisonnablement.

Or, je pense que les webagency aurons de plus en plus de mal à "refiler" des applications dédiées à des clients qui regardent de plus en plus les prix. Le web aussi se standardise à travers des applications SAAS de plus en plus nombreuses, riches et économiques. Google apps est un exemple probant. Google propose sa suite de logiciel en ligne pour les entreprises : 3% des entreprises sont déjà conquises... Cela ne fait qu'augmenter. D'autres applicative tel que les appli de newsletter de gestion commercial (salesforce) sont des succès incontournables. Un petit dernier qui m'intéresse beaucoup : basecamp pour la gestion de projet !

Mais ce n'est pas tout. Pour réaliser des économies et tirer les prix vers le bas, les éditeurs de logiciels vont devoir rivaliser d'imagination pour rentabiliser leurs développements. L'ère du code jetable était déjà révolue. A la manière des châssis d'automobiles qui sont tous les mêmes (Audi A4, Renault clio, Peugeot 306, ...), les éditeurs de logiciels vont devoir calculer leur coup (et couts) pour recycler leur développement mais comment ? Pour ainsi dire les équipes de développement produit vont être de véritable assembleur. Le modèle automobile constructeurs/assembleurs (peugeot) en partenariat avec des équipementiers (valeo) pourrait devenir un modèle à long terme. Avant cela, les étapes qui nous attendent :

Développement modulaire
Tous les développeurs sont maintenant habitués à utiliser des frameworks qui permettent de rendre "tout objet". Ainsi un groupe d'objets permet de constituer un module fonctionnel qui peut être utiliser dans plusieurs logiciels.
Mais la réflexion des équipes R&D devra aller encore plus loin et mettre en place de vraies plateformes d'assemblage souples et évolutives.

Les produits tirés par le marketing
C'est un véritable recyclage à travers le marketing des produits et le packaging qui déterminera le sens des développements. Vous me direz comme aujourd'hui. A la différence près, qu'aujourd'hui rare sont les acteurs qui définissent trois, quatre ou cinq produits déclinés autour du même moteur. Une plateforme de blogs avec un plugins pourrait tout à fait répondre à un besoin pour attaquer un marché à bas cout.
A l'avenir, les agences, qui utilisent beaucoup de produits opensource (wordpress, ...) devraient penser à investir dans ces nouvelles plateformes modulaires car elles ne possèdent aucun savoir faire technique propre.

Or savoir développer une base (un framework fonctionnel) qui est un réservoir de produits où seulement 10% de développements supplémentaires suffisent à créer un nouveau produit est un atout. Cela fait :
- baisser le risque de l'investissement.
- économiser des ressources techniques rares et chers.
- renforcer la position de l'entreprise sur son cœur business.
- faciliter la commercialisation des produits packagés.

Ces contraintes que nous imposeront le marché dans les années à venir, peu d'entreprises les perçoivent, encore moins sont organisées à les affronter. Les méthodes qui permettent de les maitriser sont de nouveaux challenges dont une partie reste à inventer.

Rejoignez une entreprise résolument tournée vers l'avenir et les challenges de demain !
Rejoignez une entreprise leader sur sont marché et qui entend le rester !
Rejoignez Blogspirit !

Commentaires

  • Bravo [applaudissements fournis] !
    Et en avant pour de beaux produits tout neufs (ou recyclés ?) et bien marketés !

Les commentaires sont fermés.