Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Produits et projets web - Page 5

  • Le gendre idéal...

    Echelle humaine.jpgDur d'attirer des profils techniques.

    Blogspirit a pourtant de nombreux atouts :
    - toujours à la pointe des technos web (dev objets, nosql, mogilefs, ...)
    - des conditions de travail exceptionnelles (de larges baies vitrées, ...)
    - une hiérarchie (ça c'est moi) toujours à l'écoute
    - le sens du travail en équipe, l'échelle humaine
    - de l'argent pour payer tous les salaires ;) (start up rentable et indépendante de fond de pensions)
    - des gens bons et pationnés : des chefs de projets investis qui cadrent les délires des clients.
    - ...

    Vous voulez rejoindre une start up dynamique, une équipe de rêve qui a plus de 6 ans d'existence et d'expérience, une VRAIE expertise dans la conversation sur Internet et le web social. Blogspirit recrute pour renforcer mon équipe :


    Vous êtes le gendre idéal, toujours prêt à donner un coup de main à "belle maman" : recrute(at)blogspirit.fr .

    Pour en savoir plus corporate.blogspirit.com

  • Lâcher prise le temps d'un weekend alongé

    prise_electrique.jpgA l'heure où parait cette note, je suis bien loin des serveurs de Nanterre qui ont eut la politesse de se débrouiller tout seul. Peut être je bois un café, peut-être je sirote un cocktail, mais je ne  suis pas devant mon écran. A nos serveurs, on leur a appris à mettre en ligne des notes de blogs. A ceux de Twitter et Facebook de se synchroniser avec des fils rss ! C'est pas merveilleux.

    - S'il y a des commentaires ?
    - il y a le répondeur !

    Ah ! Ce pont me monte à la tête ;) !

    Ne vous inquiétez pas, j'en profiterais pas. Vous connaissez ce syndrome, celui de la maladie des congés, quand pn tombe systématiquement malade pendant ses vacances ?
    Une étude très sérieuse de Ad Vingerhoets, professeur de psychologie clinique à l’université Tilburg (Pays-Bas) a montré que 3% de la population du test souffrait de troubles rendant les vacances pathogènes. Je me disais aussi !
    Les scientifiques sont partagés mais donneraient pour principale raison l'impact de relâchement après une longue période stress. Les plus hardis vont jusqu'à justifier cet état par la sécrétion  d'adrénaline, qui protège le système immunitaire, et de cortisol, un anti inflammatoire en période de stress. Mais l'adrénaline disparaît plus vite que le cortisol qui lui a besoin de pomper sur le système immunitaire pour se secréter. Les défences étant plus faible, on choppe plus facilement un rhume.

    Les scientifiques de conclure : il faut faire du sport et alterner les semaines stressantes et les moins stressantes.

    A l'heure qu'il est je suis sûrement en train de me siroter un grogue : j'ai bien fait d'écrire cette note a l'avance. Bon vendredi à mes lecteurs !

    (Note à propos de l'image : dans sa brochure d'information sur le stress à l'intention de ses salariés, la Société Générale conseille l'activité sexuelle... A chacun son sport ! )

  • Je suis Steeve Jobs ... Agile (fin)

    apple-logo.jpgNote sérieuse avant de commencer : tous les personnages sont des caricatures, les situations poussés à l'extrême pour mettre en évidence les mauvais penchants du manager looser.

    Dans la première manche Steeve m'avait battu à plat de couture 1 ipad à 0. Mais le looser n'a pas dit son dernier mot.

    Le pouvoir de Steeve Jobs c'est d'avoir le talent de voir juste sur le futur des produits. Là, j'idéalise le bonhomme. Mais en tant qu'excellent communiquant, il offre de la poudre de perlimpinpin car tout était calculé ce qui passe pour être du meilleur effet n'est en fait que de la poudre aux yeux. Là j'écrase le boss.

    Pour suivre le Dieu Steeve et comme moi aussi j'ai du pouvoir, j'ai fais un communiqué de presse (ok, un Email) pour dire à mon équipe qu'un dossier super important pour les clients les attendait. Il y en avait plétor sur otrs, lequel je prends ?

    Dossier 1 : porte variable dynamique intégrant l'héritage booléen en cascade via des triggers mysql.
    Après mon mail plus personne ne voulait me parler. Il s'est passé 15 jours et rien. D'habitude quand j'envoie un email on a la politesse de me répondre, là rien on entendait les mouches volées. Je relance notre responsable mockup pour qu'il fasse des maquettes filaires.
    Le bougre me dit qu'il comprend rien à ça que je lui demande.
    - j'ai envoyé un mail il y a 15 jours c'est prioritaire. C'est pour une compétition contre Apple. Notre réputation est en jeu.
    - oui mais je ne comprend pas ce que tu veux faire et de toute façon j'ai un mois de boulot d'avance.
    - il fallait me le dire ! Passons. qu'est ce qu'on fait maintenant ?
    - à toi de me le dire.

    Leçon de ce dossier
    - prendre un dossier fédérateur : celui-là respire l'ennui. On a pas toujours le choix, mais si c'est le cas autant trouver un sujet sympa. Globalement dans le web, un projet grand public apporte plus d'adhésion qu'un projet grand compte. Le contact avec l'utilisateur final à qui on rend service est motivant.
    - dans l'urgence ou lorsque les plans sont bousculés reprendre ses esprits et revenir à vos basiques organisationnels. Il ne sert à rien de brasser du vent, ça épuise tout le monde. Faites un brife fonctionnel assurez vous que le ballon est bien entre les mains de vos collaborateurs.
    - la clef du succès pour aller vite et être agile, c'est la compétence individuelle mais aussi celle de l'équipe à se surpasser ensemble, c'est la compétence collective.

    Comme on est dans une note de blog, j'ai droit à un deuxième dossier.

    Dossier 2 : augmenter le taux de participation de 20 points par la mise en place de Facebook connect, twitter connect,... (revoilà mon pote Mark)
    Là je rencontre un succès plus vif car tout le monde à compris de quoi je parlais. L'objectif concret est motivant et fédérateur. Comme je suis futé, je n'ai pas pioché par hasard. Le responsable marketing m'a brieffé sur les tendances commerciales qui auraient le plus d'impact. J'ai listé dans le backlog produit les idées qui étaient les plus formalisées. On a fait la réunion de sprint pour caler les priorités et les détails du plan d'action. Bingo ! 1 mois plus tard les beta testeurs nous remontaient des améliorations. Pendant les tests on a paufiné le plan de com' et mis à jour la base de connaissance.

    Alors Steeve ? T'en pense quoi ?

    C'est ça que l'on est en train de mettre en place. Les kanbans, et autres outils Agiles d'organisation, c'est pour justement nous permettre de rester réactif même si l'équipe s'agrandi, même s'il y a des urgences, même si ...
    Nous avons encore quelques recrutements stratégiques à effectuer et promis après on s'y remet à fond de quoi faire briller les yeux des chefs de projets ;) sans douleur et sans toucher aux pauses wii !

  • Je suis Steeve Jobs ... raté

    apple.jpgParmis mes collègues j'ai 50% d'iphone-épicuriens et 50% d'iphone-stoiciens. C'est pas un parti pris. Quand cette semaine on a appris que Steeve Jobs était affecté au help desk de l'Ipad, ce fut même pas une surprise, mais pour les amoureux de la marque à la pomme cela a été vécu comme un acte héroïque, les yeux brillaient. Wahooo. Et je me suis dit moi aussi j'en veux un peu !

    Comme Apple, nous avons notre outil de gestion de tickets pour les clients grands comptes. Nous utilisons OTRS et en sommes très satisfaits depuis 4 mois. Bon la semaine dernière il fallu (r)expliquer aux commerciaux comment ça marchait parce qu'ils avaient peur que le client soit perdu, que c'était impersonnel patati patata ... Il se trouve que nos clients aiment notre rapidité d'intervention, qu'on leur répond quand un chef de projet est en vacances, que l'on retrouve l'historique des échanges. Il adore car ce n'est pas une contrainte et s'ils oublient la copie magique on transfert le mail dans l'outil de tickets. C'est simple, c'est efficace...


    Bref toujours est-il que comme mon copain Steeve d'Apple on m'affecte des tickets clients pis ... je répond. Là, je fais tout comme Steeve mais mes chefs de projets, eux, n'ont pas les yeux qui brillent. Ah si, un collègue me fait une conjonctivite (la larme à l'oeil malgré lui) quand je passe en production un correctif permettant à la connexion Facebook de récupérer l'email du compte. Il faut dire que Mark (Zuckerberg) m'avait pas prévenu. Mais entre un peu de considération forcée et être un héros, il y a une grande différence.

    Alors j'ai demandé à Pascal (mon chef de projet hors père...).
    "C'est simple" me dit-il, "il a dit à un utilisateur qui ne pouvait pas synchroniser son Ipad avec son mac et MobileMe en wifi" (racourci parce que j'ai pas encore d'ipad et j'ai pas compris).
    - Quoi on peut même pas synchroniser ...? fis-je !
    Ce à quoi Steeve a répondu "ok, guys we'll do it !" Là moi je dis chapeau, Steeve.

    Et puis, je reprends mes esprits pour me dire, quel talent, il a le pouvoir de faire bosser ses équipes sur ses clients personnelles. En fait ce qu'il a de plus que moi Steeve c'est le pouvoir de vie ou de mort sur les fonctionnalités. Attends... Je suis responsable produits et projets, j'avais oublié, mais moi aussi je peux donner des ordres. Alors j'ai essayé et ça s'est pas tout à fait passé comme Steeve.

    La suite dans un prochain épisode.

  • Pourquoi j'aime travailler avec des collègues créatifs ?

    L'hcolisposte.jpgistoire commence sur Twitter où un ancien collègue se plaint de Laposte qui a perdu son recommandé. "A vous d'inventer la vie qui avec !" pourrait convenir tout à fait puisque un collègue lui répond en image, preuve à l'appui. Je la reproduit ici (.chez kek.). Je dois avouer que je suis tombé sous le charme (à voir le nombre de commantaires, je suis pas le seul). Décryptons un peu cette image.
    - il y a ce que tout le monde voit.
    - il y a l'imaginaire très fertile de l'artiste à moins qu'il ne connaisse très bien laposte ;)
    Ça fonctionne super bien, en effet :
    - qui ne s'est pas demandé comment arrivait un taxi quand on appelle à la boite vocale de get7 ou taxisbleus ?
    - qui ne s'est jamais demandé comment se fabriquent les fraises tagada ?
    - ...

    Plutôt que de parler de l'organisation de Laposte où tout à déjà été dit, parlons de la créativité. Reprennons l'image de notre humoriste : il y a ce que les clients voient et ce que l'équipe fait en aval pour faire tourner "l'usine" ! C'est donc que l'équipe doit être créative pour ne pas sombrer dans "l'usine à gaz". C'est justement cela qui m'intéresse !

    Créativité individuelle :
    On a tous un collègue qui de lui même aura la brillance de sortir une solution d'on ne sait trop où ! Mais si, en général c'est pas le plus doué communication, il est plutôt introverti certains disent même qu'il est un peu autiste et se pationne pour des sujets techniques (geeks). Oui mais ses solutions sont géniales à rendre jaloux plus d'un. Et bien votre collègue est atteint du syndrome d’Asperger. En fait, c'est un hypercréatif individuel. Il est parfois insupportable pour l'équipe mais indispensable. Pour valoriser et cultiver toute cette créativité, il faut la croiser avec d'autres sous forme de brainstorming.

    L'échec un ressor à refuser mais pas à blâmer
    Qu'il s'agisse de notre "autiste" ou d'autres collègues, on sait tous qu'on apprend en marchant. Refuser l'échec c'est ne pas s'en satisfaire, en faire défaitistement une règle inéluctable, mais c'est savoir tirer les leçons de l'échec : débrieffer en somme.
    Blâmer un échec est à rebour destructeur de créativité. En agissant comme jugemment, il génére du stress et la peur de mal faire, ce qui démotive au partage d'idées. Les collègues se sentent alors déresponsabilisés, on observe alors une fermeture.

    L'imaginaire fertile est contagieux
    Pour créer, inover, trouver "the killer idea" il faut savoir penser autrement, se mettre dans des conditions différentes qui vont permettre d'être créatif. La richesse d'une équipe se trouve aussi dans son caractère pluriel, pluri-culturel. Et ça marche parceque la créativité des uns appelle la créativité des autres !

    Reflexe créatif
    Corriger un bug "vicelar", demande une expérience et aussi une méthode et des réflexes pour passer au crible l'ensemble des symptômes.
    J'ai travaillé chez ArjoWiggins (papeterie) où le chef du BE avait toutes les réponses. Voilà comment il travaillait : tu l'appelles à n'importe quelle heure du jour ou de la nuit, il t'ecoute parler, 
    raccroche, va fumer un cigarette. Dix minutes plus tard, il te rappelle avec la solution avec la sagesse du vieux singe.
    Une démarche créative doit être accompagné de rigueur. Il ne s'agit pas simplement d'expérience mais surtout de permettre à ses neurones de se connecter pour explorer un très large panel de possibilité. Contrairement aux idées reçues, apprendre à être créatif, ce n'est pas laisser son collègue aborder le problème comme il l'entend. L'accompagner en créant un plan d'exploration ou un rapport d'étonnement est essentiel.
    Un tas de préjugé, de faux semblants nous bride au quotidien. Il agisse comme des oeillères.

    La démarche AWAW (Artist Way At Work)
    J'ai connu cette démarche avec Isabelle Fouchecour alors que je n'étais qu'étudiant et j'en retiens un excellent souvenir. J'en retire encore quelques pratiques. Awaw c'est la créativité au travail, comment rester créatif sous le stress, c'est acquérir certains réflexes qui aident à se sortir des situations bloquées parce qu'on se sera libèré mentalement de contraintes, les fameuses œillères.
    Décharger ses pulsions en rédigeant des pages rush, passer une journée "ordinaire" avec un appareil photo pour pouvoir se questionner a posteriori sur ce qui a attiré notre regard au quotidien sont autant d'atelier qui cassent les habitudes, le train-train et qui nous questionnent sur nos choix en utilisant tous nos sens au maximum de leur capacité.

    Au quotidien, c'est quoi être créatif ?
    Certes on peut dire c'est créer, inover mais on fait guère avancer le schmiliblick. C'est avoir une attitude résolument ouverte c'est faire fis de chaque problème, technique, fonctionnel, financier, humain, ... 
    Et apporter des réponses qui sont résollument positives parce qu'utile, fonctionnelles et concraites.

    L'ouverture de ce blog avait pour unique objectif de mieux appréander ma nouvelle fonction. C'est une manière créative de faire le point sur ses connaissances et le bilan des questions auxquels je suis confronté au quotidien. En celà, je peux anticiper, prendre le temps d'établir un plan qui sera forcément créatif et inovant en remettant en cause constamment les recettes de cuisines.

    Tout cela c'est l'inspiration d'un exercice awaw !

  • Mon bureau est rangé et puis c'est tout

    Après avoir visité les coulisses de ma société par les sentiers hors piste, nous partons cette semaine dans ma sphère presque intime mon bureau.
    Attention : ce billet pourrait choquer la sensibilité des plus susceptibles. En cas de crise de maniaquerie aigüe, l'éditeur de ce blog décline tout responsabilité.

    "Mon bureau est rangé." Ceci est une affirmation, et pour être transparent avec le lecteur, je colle ici une photo.

    bureau.jpg

    Comme mon honnêteté ne peut être mis en cause, je vais vous expliquer comment je prends soin de mes affaires. Chaque dossier est rangé aux archives quand il ne sert plus. Pour être dans l'air du temps, je jette dans la corbeille "recyclage" ce qui peut l'être : un acte citoyen en somme. Mais je ne m'arrête pas là : quatre fois par semaine je passe une lingette nettoyante anti-poussières, anti-bactérie. Ma tasse à café est elle aussi netoyée avant chaque départ, le soir. Pour moi, ranger son bureau, c'est essentielle à la vie. Quand on aime son travail, on aime son bureau et on le maintien en ordre. C'est non seulement du civisme, c'est la quintessence du professionnalisme, une fiéreté de ...


    - Aïe ! Quoi Pascal ? J'en fais trop ?
    - Ma note était pas sur le nettoyage du bureau ? Ben, je sais ça ! Et alors ...

    photo.jpg

    - T'avais pas le droit, je pers tout mon crédit maintenant. Tand pis je vais faire une pirouette.


    La semaine dernière Pascal fait part à l'équipe technique d'un bug affreux : une histoire de nuage de tags mal rangés, classés par ordre alphabétique au lieu d'un classement par popularité. La première suggestion de l'intégrateur (voir la première photo pour comprendre la duperie) qu'il n'y a qu'à regarder de toute évidence le client avait dû faire une erreur en saisissant ses tags ou bien. En étudiant la requête qui récupère les tags, je me suis aperçu (voir photo 2) qu'une "bannette" hors du champs de vison avait été placée pour masquer le bug. De fait tout semblait ok à première vue.

    - Et voilà Pascal !
    - quoi, c'est tout ? Tu voulais de la philosophie ?
    - non pas cette fois. Tu veux une conclusion socio-comportementale ? Bon Ok.

    Humilité. L'humilité face au client. L'humilité face au bug, à la machine, à la vie. Pour faire correctement son travail, de chef de projet ou de développeur il faut être créatif au sens américain du terme, dépasser les prejugés, remettre en cause le bon sens, ... Bref faire sauter les barrières mentales : be aware !