Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Méthodologie

  • La rentrée est livrée ?

    crable.jpgPlus de note sur ce blog depuis quelques semaines ?
    - Des vacances, non.
    - Un défaut d'organisation, non.
    - Un ulcère lié à une suractivité estivale, non,mais on s'en rapproche.

    J'avais prévu de vous faire revivre ce match de tennis historique à Wimbledon où un français s'est incliné au bout de trois jours de combat intensif. J'avais prévu de donner quelques clefs sur la manière de conduire un changement de version de son site internet...

    Au lieu de cela le néant. Pourquoi ? Parceque l'activité n'a pas décrue avec les vacances, que la mise en ligne d'une plateforme communautaire de prêt de 200000 blogs a retenu toute mon attention.

    L'été c'est l'enfer
    Dans nos métiers, la rentrée de septembre est toujours une date cruciale. Elle donne lieu à des lancements de nouveaux sites. Mais comme tout le monde part chacun son tour en vacances avec une partie des clefs du projet, les projets avancent en crabe. Bien sur tout doit être terminé pour le retour du client. Malheureusement on ne voit cela que dans les rêves car en septembre, frais comme un gardon, le client remet tout en cause !

    Alors voilà cette année encore je n'ai pas regretté la rentrée. En ce début octobre j'ai quelques indices avant coureur qui me dise qu'elle semble livrée... Prochaine vague novembre puis Noël (bah oui les queues de budget et ce que j'ai dit ci-dessus reste vrai). D'ici là on va enfin pouvoir revenir à du travail de fond et d'organisation.

  • Une pièce de théâtre

    rideaux.jpgJe sors de deux jours d'une pièce de théatre dont les protagonistes était dans la salle et dont je faisais parti.

    Dans quel traquenard suis-je tombé ?

    Mais au fait, vous connaissez le rapport entre la fameuse enseigne d'électroménager Tardy dont le meilleur vendeur a un discours tellement technique qu'il fait fuire ses clients et Tour'Azur voyagiste low-cost dont l'assistante est promue à un poste "peau de banane" ? Non ?

    Alex (alias Jacques Isore) et Sandra (alias Véronique Rocher) bien sûr. Ces comédiens, d'une pièce qui pût être du théâtre de boulevard si les situations n'étaient celles du quotidien du manager, sont en fait les formateurs originaux du "training relationnel du manager".

    Durant deux jours les saynettes se sont succédées dont Veronique, Jacques et les autres participants nous donnent la réplique autour de 7 ateliers :
    - faire un feedback négatif
    - dire "non"
    - annoncer une nouvelle désagréable
    - négocier avec son responsable hiérarchique
    - recevoir un collaborateur démotivé
    - gérer un conflit

    On y vient avec pleins d'idées préconçues sur la manière de manager au quotidien, une opinion de soit souvent décalée de la réalité.
    On y trouve des situations vécues, des collègues aussi casse-bonbons que certains vrais, des chausses-trappes à débusquer !
    On en sort ouvert à d'autres méthodes : plus souple pour les têtes brulées, plus ferme pour les éternels concensuels...
    J'ajoute que les partages d'expérience entre les participants permet de relativiser ses propres "cas" !

    Au final une excellente formation dynamique et vivante.

    Pour info, cette formation fait partie du book de la CEGOS. Les intervenants sont des consultants de Transition Formation.

  • Le sénario du film version SCRUM

    bobine.jpgAh ! Écrire un produit, c'est un peu comme écrire un livre. On écrit un monde idéal, on vit avec les personnages ou les cases à cocher en parfaite harmonie. On peut écrire ce que l'on veut, faire des anachronismes, placer placer des mots inconnus comme faire des circonloccutions. Bref c'est le pied car on se lâche !

    Quand on passe à l'adaptation d'un livre à un film, c'est une autre paire de manches. Il faut selectioner les scènes comme avec SCRUM (découpage du backlogs en sprints) et prioriser les scènes en vue du tournage. Il faut "caster" les stars de php et les maquilleuses de mockup (maquettes filaires).

    Sur le tournage, il faut être agile. Un assistant arrive auprès du réalisateur :
    - dis moi, de quelle couleur tu veux le tracteur dans la scène du baiser ? (nldr : on tourne un navet à l'eau de rose)
    - je sais pas, t'as quelle couleur ?
    - un Masset Ferguson rouge ou un Cat jaune mais c'est un tractopel, sinon il y a un vieux Ford vert.
    - ah très bien le vert.
    - oui mais est disponible pas avant 15 jours.
    - ok, va pour le rouge.

    Heureusement, cet assistant joue le rôle d'un parfait Scrum Master pour repousser et lever en permanance les difficultés.

  • Réussir sa soirée faritas sans multiplier les tortillas !

    Sortons un peu, soyons plus léger, plus frais en ces temps de grandes chaleurs. Samedi dernier en tout cas il faisait très chaud ; rien de tel pour organiser une soirée mexicaine entre amis : ariba caramba, guacamol, tequila, faritas et tortillas !

    faritas.jpgIl y a toujours la solution simple d'acheter ses tortillas, mais c'est beaucoup moins drôle que de les faire soit même. Vous trouverez une bonne recette sur Internet et soyez méfiant du livre de cuisine de votre grand ... une intuition ? Je vois mal ma grand mère manger des faritas avec un sombreros sur la tête.

    Ceci étant dit, c'est assez simple de faire la pâte à faritas on met de la farine (maïs et blé) et de l'eau puis on laisse faire le robot. On laisse reposer 1/2 heure.

    C'est là que les choses se compliquent car il y a eu comme un bug dans la préparation. Au moment de séparer la pâte en pâton, la pâte était trop élastique, c'était comme du chewing gum qui collait au rouleau à pâtisserie. Là mon expérience en gestion produits web m'a servi. On a envoyé immédiatement un émissaire chez old el passo au cas où... Pendant ce temps pour rattraper l'affaire, on a du prendre chaque pâton un par un (c'est la multiplication des pains et des c*** en cas de bug sur une ligne de production). Ça c'est encore un truc que je tire de mon expérience de développeur. Quand on fait du copier coller de code et que l'on a besoin de modifier quelque chose, il faut repasser partout. Quel gâchis ! On a mis deux heures à 3 alors que normalement en 1/2 heure les faritas sont prêtes à être farcies.

    Au final, les tortillas maison faisant 3 centimètres d'épaisseur et on a mangé les old el passo. Contrairement au bureau ça peu être plaisant et marrant de passer du temps, voire d'en perdre, en cuisine ratée.

  • Pour quoi perdre du temps ?

    Paklein_01.jpgrcequ'il y en a marre des gens pressés qui prennent pas soin de faire les choses correctement !

    Parcequ'il y en a marre de recommencer un travail déjà fait mais bourré de bugs !

    Parcequ'il y en a marre des mastodontes incontrôlables, j'ai déclaré la guerre au temps !

    Voilà mon manifeste du jour (lire en prenant le phrasée d'Arlette L. ) : "on vous ment, on vous spolie tous les jours en vous racontant que la performance des capitaux passe par la performance à tout prix des ouvriers du web. Faites la révolution car plus on avance moins vite moins on avance plus vite." Stop ! Ça suffit les discours. Restons sérieux.

     

    Je la refais "Plus on avance moins vite, moins on avance plus vite.". Lapalissade, me direz-vous. Oui si on sait perdre du temps pour en gagner à chaque instant... En fait, juste une question de rentabilité appliquée à l'humain. Vous trouverez cela un peu inhumain donc paradoxal, alors prenons un exemple.

    Une nouvelle recrue arrive :

    - bonjour Fatou

    - bonjour, euuh Cloture, c'est ça ?

    - oui Clotaire. ton poste est là, tes accès sur le post-it, le dossier de travail sur Béatrice dans le répertoire projet. Je reviens à midi, t'auras fini normalement. Si tu as besoin je suis là. Allez, bienvenue et courage.

     

    Ok pour perdre du temps pour en gagner par la suite ! Mais là c'est évident.

    Regardez dans nos startup, si vous les côtoyez, cette propension infernale à vouloir absolument embaucher des profils séniors. C'est bien pour avoir quelqu'un d'opérationnel tout de suite et donc réduire le temps de formation. Cela pose donc une question importante : est ce que la part d'expérience interne (connaître les produits de la société ou savoir développer avec le framework maison) est plus important que la part de standard (un logiciel graphique, le langage php) ?

    Ayant accueilli trois nouveaux collaborateurs (et trois nouveaux doivent arriver) en moins de trois mois, je tire les conclusions suivantes :

    - diminuer les connaissances spécifiques internes et les remplacer par des outils standards permets une plus grande adaptation (également importante si on envisage d'externaliser, c'est le même levier)

    - abaisser le niveau moyens d'accès des connaissances internes. La compréhension du produit phare de la société est connu de tous, tandis que l'utilisation de bases de données postgreSQL (moins courantes que mysql) requiert une compétence technique de plus haut niveau. Lors du remplacement d'un collaborateur ou pour en faire évoluer un autre, ce point est important à retenir.

    La formation n'est donc pas du muda de niveau 1 (gâchis qui ne rapporte rien) mais du muda de niveau 2 (perte indispensable que l'on cherche à minimiser).

  • Je suis Steeve Jobs ... Agile (fin)

    apple-logo.jpgNote sérieuse avant de commencer : tous les personnages sont des caricatures, les situations poussés à l'extrême pour mettre en évidence les mauvais penchants du manager looser.

    Dans la première manche Steeve m'avait battu à plat de couture 1 ipad à 0. Mais le looser n'a pas dit son dernier mot.

    Le pouvoir de Steeve Jobs c'est d'avoir le talent de voir juste sur le futur des produits. Là, j'idéalise le bonhomme. Mais en tant qu'excellent communiquant, il offre de la poudre de perlimpinpin car tout était calculé ce qui passe pour être du meilleur effet n'est en fait que de la poudre aux yeux. Là j'écrase le boss.

    Pour suivre le Dieu Steeve et comme moi aussi j'ai du pouvoir, j'ai fais un communiqué de presse (ok, un Email) pour dire à mon équipe qu'un dossier super important pour les clients les attendait. Il y en avait plétor sur otrs, lequel je prends ?

    Dossier 1 : porte variable dynamique intégrant l'héritage booléen en cascade via des triggers mysql.
    Après mon mail plus personne ne voulait me parler. Il s'est passé 15 jours et rien. D'habitude quand j'envoie un email on a la politesse de me répondre, là rien on entendait les mouches volées. Je relance notre responsable mockup pour qu'il fasse des maquettes filaires.
    Le bougre me dit qu'il comprend rien à ça que je lui demande.
    - j'ai envoyé un mail il y a 15 jours c'est prioritaire. C'est pour une compétition contre Apple. Notre réputation est en jeu.
    - oui mais je ne comprend pas ce que tu veux faire et de toute façon j'ai un mois de boulot d'avance.
    - il fallait me le dire ! Passons. qu'est ce qu'on fait maintenant ?
    - à toi de me le dire.

    Leçon de ce dossier
    - prendre un dossier fédérateur : celui-là respire l'ennui. On a pas toujours le choix, mais si c'est le cas autant trouver un sujet sympa. Globalement dans le web, un projet grand public apporte plus d'adhésion qu'un projet grand compte. Le contact avec l'utilisateur final à qui on rend service est motivant.
    - dans l'urgence ou lorsque les plans sont bousculés reprendre ses esprits et revenir à vos basiques organisationnels. Il ne sert à rien de brasser du vent, ça épuise tout le monde. Faites un brife fonctionnel assurez vous que le ballon est bien entre les mains de vos collaborateurs.
    - la clef du succès pour aller vite et être agile, c'est la compétence individuelle mais aussi celle de l'équipe à se surpasser ensemble, c'est la compétence collective.

    Comme on est dans une note de blog, j'ai droit à un deuxième dossier.

    Dossier 2 : augmenter le taux de participation de 20 points par la mise en place de Facebook connect, twitter connect,... (revoilà mon pote Mark)
    Là je rencontre un succès plus vif car tout le monde à compris de quoi je parlais. L'objectif concret est motivant et fédérateur. Comme je suis futé, je n'ai pas pioché par hasard. Le responsable marketing m'a brieffé sur les tendances commerciales qui auraient le plus d'impact. J'ai listé dans le backlog produit les idées qui étaient les plus formalisées. On a fait la réunion de sprint pour caler les priorités et les détails du plan d'action. Bingo ! 1 mois plus tard les beta testeurs nous remontaient des améliorations. Pendant les tests on a paufiné le plan de com' et mis à jour la base de connaissance.

    Alors Steeve ? T'en pense quoi ?

    C'est ça que l'on est en train de mettre en place. Les kanbans, et autres outils Agiles d'organisation, c'est pour justement nous permettre de rester réactif même si l'équipe s'agrandi, même s'il y a des urgences, même si ...
    Nous avons encore quelques recrutements stratégiques à effectuer et promis après on s'y remet à fond de quoi faire briller les yeux des chefs de projets ;) sans douleur et sans toucher aux pauses wii !