Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lean

  • La règle du ticket d'entrée dans des chantiers lean

    Dans nos petites entreprises, "faire d'une pierre deux coups" n'est pas simplement un besoin, ce doit être une stratégie obsessionnelle. Voici un exemple d'approche Lean pour éliminer le Muda de niveau 1 dans les start-up et chez les éditeurs de logiciels.

    Problématique : désengorger les serveurs de fichiers.

    L'arrivée de gros clients potentiels nous ont obligé il y a 6 mois à se pencher sur certains points faibles de notre architecture.

    Le brainstorming

    Il y a six mois, je découvre un projet d'entreprise sur l'installation de Mogile FS. C'est un software juste génial qui dispatche des fichiers sur plein de serveurs pour équilibrer la charge.

    En réfléchissant et en faisant le point sur les autres chantiers, je découvre un autre projet d'exploitation super intéressant : le packaging logiciel (façon d'encapsuler des fichiers sources de logiciel pour en faciliter le déploiement, en l'occurence package Debian).

    Comme on peut pas tout faire en même temps, il est décidé de faire un rapide comparatif (je vous la fait courte).

    Les moins

    Les plus

    Mogile FS

    - intégration longue et r&d pas évidente

    - cache de fichiers statique via memcache déjà en place

    - ticket d'entrée élevé (6 mois)

     

    - diminuer les accès disques des fichiers statiques sur les serveurs de fichiers

    - supprimer un spof*

    - stimulation de bosser sur des techno hypes (faut bien motiver ses troupes)

    Package

    - changer de système de versioning (plus rapide)

     

    - limiter les accès disques des fichiers dynamiques

    - amélioration des temps de chargement des pages meilleurs

    - ticket d'entré faible (3 mois) : (1 produit packagé)

    - stabilité de l'exploitation

    Il s'avère que les deux projets de nature différentes semblent avoir en partie les mêmes objectifs. Pour se persuader de la priorité, il convient d'étudier l'impact de la mise en place de l'une et l'autre des solutions. On cherchera à savoir pour l'affichage d'une page quel est le stress sur le serveur de fichier engendré par l'appel des fichiers dynamiques et celui des fichiers statiques. En première approximation nous considérons le nombre d'accès disque.

    Je vous passe l'étude technique et financière et passe au choix qui a été décidé.

    Le choix stratégique :

    Au final, nous avons retenu le chantier packaging comme prioritaire. L'étude a montré que l'importance de ne pas centraliser les fichiers des software est prépondérante. Deplus le ticket d'entrée est plus faible. En cas d'arrivée d'un nouveau client, il a été décidé d'investir (ou location) dans un serveur de fichier supplémentaire (netapp pour 50kE qui équilibre l'installation de Mogile FS) si les gros clients sont finalement signés le temps de mettre en place MogileFs qui sera d'abord installé pour les nouveaux produits logiciels ce qui diminue le ticket d'entrée. La migration des soft existant serait trop couteux.

    Le choix du système de packaging à fixer comme premier palier la mise en place d'un nouvel outil de versionning (Bazaar) qui permet de gérer les images contrairement à notre ancien outil. Nous avons mutualisé les efforts pour diminuer le ticket d'entrée et avons cherché à dimuner le muda de niveau 1 (voir méthode lean). En effet, installer un outil de versionning n'apporte aucune valeur ajoutée au produits logiciels que nous vendons, c'est donc du gâchi, qu'il faut éliminer. Deplus l'investissement permet une efficacité dans l'exploitation au quotidien (encore du muda de niveau 1 éliminé).  La deuxième étape reste aujourd'hui de mettre en place le packaging logiciel.

    Conclusion :

    En conclusion, dans nos start up, les patrons nous demande toujours de délivrer plus vite. Côté technique une contrainte essentielle pour moi est le ticket d'entrée d'un projet doit toujours être inférieur à 3 mois.

  • Les Temps Modernes informatisés

    C'est vendredi alors petite vidéo pour introduire le thème.

    Quand on dispose d'une chaîne de production de sites internet, comme c'est le cas des start up qui disposent d'un parc de plate-forme en modèle SAAS (OVH par exemple), il est difficile de distinguer clairement le produit du service, d'autant plus si le produit est un service. Pour un ingénieur en mécanique comme moi, il faut une bonne dose d'immersion virtuelle pour définir les contours d'un produit complètement immatériel. Quel idée saugrenue, aussi ?! Disons que pour auditer une chaîne de production, il faut bien commencer par un bout.

    Adapter la chaîne de production au produit :
    Prenons l'exemple d'un produit chargé de délivrer des mails, le besoin est que le destinataire soit informé du contenu du mail. Dans certaines entreprises, la secrétaire imprime les trois emails reçus par semaine et les présente sur papier au patron. Le contrat est remplit de manière efficace. Prenons maintenant le produit GMail, disons que je vois mal une armée de petites mains faire le facteur des millions de mails des utilisateurs.

    Pourtant, il est rare de constater que la mise en place de la chaîne production soit parfaitement adaptée aux contraintes que le produit et ses développements vont imposer (par exemple la communication auprès des clients que telle fonctionnalité est mises à disposition, son déployement à travers les environnements de travail ou la customisation aux couleurs du client). Pourtant, on aurait pas idée de construire la Citroen C3 sur la même chaîne de production que celle d'une 2CV. Et pour reprendre le film de la naissance d'une voiture, la chaîne de la citroen C3 a tourné 6 mois à vide sans voiture, juste pour répéter les gestes et prévoir les moindres défauts. C'est pousser l'anticipation à l'extrême ? Oui, et alors, faut-il le regretter ?

    C'est justement en intégrant les contraintes de la chaîne de production que l'on gagne l'efficience. Des amis m'ont dit la semaine dernière qu'il faisait construire une maison en bois. Ils font confiance au charpentier, qui fait son devis sans étudier à fond le dossier. Au moment du montage il s'est aperçu que son atelier était trop petit pour monter l'assemblage ! Il a dû louer un atelier pour les travaux. Je doute que le projet ait été rentable pour le charpentier. Quel gaspillage !

  • Système lean

    Je lis en ce moment "Système Lean".

    lean.jpg

    Ce livre nous fait découvrir le lean manufacturing des entreprises industrielles de sa première mis een place chez Toyota à nos jours.

  • Mon kit kanban

    C'est vendredi alors c'est un peu récréation.

    Plutôt que de vous détailler l'efficacité de la méthode kaban, dont je n'ai pas encore l'expérience pour faire un retour fin, je vais détailler ici ce que j'ai retenu pour mon tableau de Kanban.

    kanban-schema.jpg

    Pour votre atelier bricolage entre collègues de bonne volonté, il vous faut :

    • Une bombe de colle repositionnable
    • Un rouleau de papier kraft prévu pour l'emballage
    • Des post-it de différentes couleurs
    • Un rouleau de scotch crèpé (que l'on utilise pour faire de la peinture ou des dessin pour les architectes)
    • Des fluos
    • Des vignettes autocollantes

    Ce matériel se trouve facilement sur les catalogues de fourniture de bureau.

    Pour les étiquettes, vous trouverez dans le zip le kit nécessaire.

    Et voilà le travail après :

    • matérialisation des colonnes avec le scotch
    • enduction de colle
    • mise en place des étiquette de titre et post-it
    kanban.jpg
    L'idée est de mettre toutes les tâches à faire dans la colonne de gauche. Comme l'itération commence la semaine prochaine, les post-it roses indiquent des points à soulever par l'équipe produit (maquette, liste des champs d'un formulaire, ...). En cours de semaine nous allons déplacer les post-it. Le tableau représente le workflow. Il est assez difficile de savoir jusqu'à quel niveau il faut découper les tâches. L'expérience nous le dira. Nous ferons les ammélioration dans les semaines à venir.

    Notre parcourt de trainning est prêt. Nous avons retenu volontaire peu de vignettes avec un premier sprint court. Il s'agit d'un démarage de projet où il faut aussi règler les scripts de mise en production, les détails de versionning, ...

    Pièce jointe : le kit Kanban et ses vignettes à découper à télécharger (zip) kanban.zip.
  • Thales : lean engineering

    Thalès est connu pour être un leader de l'industrie. Son service informatique qui développe les logiciels qui seront intégrés dans leurs produits l'est beaucoup moins. Cette vidéo montre comment les techniques chères à l'industrie conserve tous son sens dans la gestion de projet informatique.