Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

planning

  • L'ordre des choses

    métronome.jpgCette semaine j'ai eu une question "surprenante" (sic) de la part d'un nouveau collègue. Cette question je l'ai posée je ne sais pas combien de fois quand j'étais encore développeur.

    "Par quoi je commence ?"

    Quand on établit un planning, on a effectivement les clefs pour jongler avec les projets et les rendus. Jongler n'est pas un vain mot, il s'agit d'être le métronome de l'équipe en rythmant les efforts et le chef d'orchestre en réglant la partition... Entre parenthèses, c'est mon grand challenge pour 2010 que je prend très à coeur.

    Quelle fut ma réponse ?

    La priorité en terme de qualité, c'est la stabilité de la production et des développements, donc :

    1. La correction de bug critique (et moins critique) en production.
    2. La correction de tests unitaires rouges (pour éviter les régressions).
    3. Le développement de fonctionnalités.

    1 et 2, c'est du temps de gâché (Muda de niveau 2 - aucune valeur ajoutée pour le produit mais indispensable), toute l'équipe doit le minimiser. Il va de soit que c'est 3 qui apporte de la valeur ajoutée (et notre raison d'être) donc que l'on a intérêt à faire le maximum de 3. De plus, plus 3 est soigné, moins il y aura de 1 et 2.

    Donc la priorité en terme de produits :

    1. Le développement de fonctionnalités.
    2. La correction de tests unitaires rouges.
    3. La correction de bug.

    C'est l'opposé.

    Cette apparente contradiction correspond au point de vue de deux rôles de la méthode Scrum : le ScrumMaster versus le Product Owner.