Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

scrum

  • Le sénario du film version SCRUM

    bobine.jpgAh ! Écrire un produit, c'est un peu comme écrire un livre. On écrit un monde idéal, on vit avec les personnages ou les cases à cocher en parfaite harmonie. On peut écrire ce que l'on veut, faire des anachronismes, placer placer des mots inconnus comme faire des circonloccutions. Bref c'est le pied car on se lâche !

    Quand on passe à l'adaptation d'un livre à un film, c'est une autre paire de manches. Il faut selectioner les scènes comme avec SCRUM (découpage du backlogs en sprints) et prioriser les scènes en vue du tournage. Il faut "caster" les stars de php et les maquilleuses de mockup (maquettes filaires).

    Sur le tournage, il faut être agile. Un assistant arrive auprès du réalisateur :
    - dis moi, de quelle couleur tu veux le tracteur dans la scène du baiser ? (nldr : on tourne un navet à l'eau de rose)
    - je sais pas, t'as quelle couleur ?
    - un Masset Ferguson rouge ou un Cat jaune mais c'est un tractopel, sinon il y a un vieux Ford vert.
    - ah très bien le vert.
    - oui mais est disponible pas avant 15 jours.
    - ok, va pour le rouge.

    Heureusement, cet assistant joue le rôle d'un parfait Scrum Master pour repousser et lever en permanance les difficultés.

  • La règle du ticket d'entrée dans des chantiers à forte valeur ajoutée

    Après avoir traité la stratégie face au chantier d'élimination du muda (gâchi), nous allons nous détailler la mise en place d'une organisation lean pour le développement de logiciel.

    Le cercle vertueux de développement logiciel

    Voici les actions que nous allons mener dans les mois qui viendront. Nos produits sont relativement jeunes et ont besoin de souplesses. Leurs contours initiaux éolluent en fonction des projet et des besoins clients. Lors des premiers cycles de développements, il faut prendre garde à ne pas trop marquer le produit par les volontés d'un unique client.

    cercle-produit.jpg

    Ce cercle vertueux est un cycle d'étude et développement que l'on peut retenir pour concilier la qualité, la rapidité d'exécution et la souplesse dans la gestion de la Road Map produit.

    Comment cela se passe ?

    Le backlog produit c'est la liste des fonctionnalités à développer. Quand on gère un produit web qui n'est pas encore mature, on vend au client un projet web. C'est les idées du client qui enrichissent fonctionnellement le produit. Une réunion mensuelle, réunion de planification, permet à la lumière des études du mois passé de sélectionner en fonction des priorités et de la charge, ce qui rejoindra le développement. Les éléments sélectionnés constituent la release ou backlog de sprint.

    Un cycle (sprint) dure un mois. Cela permet d'entamer des gros chantiers. Parallèlement, une livraison hébdomadaire des développements permet d'assurer des recettes sur les serveurs de préproduction plus courte et livrer des projets qui demande certaines fonctionnalités. Un cycle comprend une partie étude technique préléminaire au gros chantier du mois à venir et une partie développement. En cela, je m'écarte de la méthode SCRUM pure, nous ne sommes pas suffisamment nombreux. Je considère qu'une étude de faisabilité est souvent plus importante que le développement que c'est un travail apparentière.

    Pour les développeurs les plus juniors, j'ai mis en place des fiches de développements. Un chef de projets ou produits décrit fonctionnellement le besoin puis je détaille techniquement, en relation avec le responsable R&D, la meilleure manière technique d'arriver à la solution.

    Les bénéfices

    • Préparer le terrain par des études c'est s'assurer de ne pas avoir de surprise et de ne pas exploser le sprint.
    • L'autonomie dans les livraisons permet d'évaluer son rythme et de se mettre une pression "seine" en fonction des attentes des clients.
    • Avoir une idée des chantiers à 3 ou 6 mois (c'est beaucoup dans le web) permet d'anticiper (son plan RH, la sortie d'un nouveau produit, ...)
    • Les arbitrages fonctionnelles du produit sont fait par le chef des produits par le feedback permanent avec le développeur.

    Conclusion

    Les cycles permettent une remise en cause régulière de ce que l'on fait. Même si on jette à la poubelle un sprint car le besoin n'est plus là on a perdu qu'un mois. Le cahier des charges suit le besoin au plus près. Imaginez faire six mois de dévelloppement et arrive au constat que l'on est à côté de la plaque car le cahier des charges a été construit au début à partir d'arbitrages fonctionnelles judicieux à la hauteur des connaissances du démarage d'un projet.

  • XP et Scrum depuis les tranchées

    coverlandingpage.JPGCe livre est excellent ! En plus il est disponible en téléchargement gratuit.

    Il m'a déjà aidé à éclairecir certains comportements de collègues de manière évidente. Cela permet d'être plus sure de soit et me permettra à l'avenir des explications claires sur les concessions qu'il est possible de faire ou non : "la qualité interne n'est pas négociable" !

    Pour télécharger dans toute les langues "Scrum and XP from the Trenches".